Accueil » Ces pathologies nécessitant l’usage d’un fauteuil roulant

Ces pathologies nécessitant l’usage d’un fauteuil roulant

par Morgane
238 vues
fauteuil roulant

Les avancées médicales et scientifiques sont énormes. Malheureusement, il existe encore des maladies graves qui n’ont toujours pas de remède. Certaines entraînent l’utilisation d’un fauteuil roulant.

Pourquoi quelqu’un doit-il utiliser un fauteuil roulant ?

Un nombre croissant de personnes malades se retrouvent en fauteuil roulant bien que la médecine bénéficie d’un progrès incroyable ces dernières années. Certes, il y a des gens en fauteuil roulant à cause d’un accident de voiture, de sport ou de la vieillesse. Mais les faits et les chiffres montrent que dans la plupart des cas, c’est en raison d’une maladie. Certaines personnes sont obligées d’utiliser un fauteuil roulant le temps qu’elles se remettent, c’est donc temporaire. Pour d’autres malades malheureusement, l’utilisation est permanente, car leur état ne pourra plus s’améliorer. C’est le cas des personnes qui souffrent de pathologies graves et invalidantes. Lorsque c’est héréditaire, la dystrophie musculaire cause une atrophie progressive des muscles.

Quelques maladies entraînant l’usage d’un fauteuil roulant

La personne est victime d’hémiplégie lorsqu’elle est victime de paralysie des membres, du tronc ou d’un côté du corps. Dans cette situation, un fauteuil roulant est obligatoire. L’ostéogenèse imparfaite est une autre maladie génétique qui fragilise profondément le squelette. Vous connaissez peut-être cette maladie sous le nom de  » maladie des os de verre  ». Depuis la naissance, une personne qui en souffre vit avec un squelette extrêmement fragile. À ce jour, il n’existe aucun remède pour soigner cette maladie et l’utilisation d’un fauteuil roulant est indispensable, voire vitale. Seulement, ces personnes ont besoin d’un fauteuil roulant parfaitement adapté pour une meilleure qualité de vie. Les modèles de fauteuil roulant motorisés leur épargnent tout effort physique. En plus d’être légers, ils sont pliables, donc, faciles à ranger et à transporter.

D’autres maladies graves nécessitant l’achat et l’usage d’un fauteuil roulant

Le Spina Bifida est une autre maladie grave qui oblige la personne atteinte à utiliser un fauteuil roulant. Ce qui cause cette malformation congénitale, c’est un souci au niveau de la fermeture du canal osseux où se trouve la moelle épinière. La malformation concerne la partie arrière d’une ou de plusieurs vertèbres. Celle-ci peut s’accompagner de lésions graves et irréversibles de la moelle épinière. Un déficit moteur et une perte de sensibilité sont quelques-unes des conséquences du Spina Bifida. L’utilisation d’un fauteuil roulant devient alors prioritaire. La paralysie cérébrale, elle, est une pathologie touchant la motricité et la coordination des mouvements et des muscles. Ce handicap est la conséquence de lésions cérébrales également irréversibles chez le fœtus ou le nourrisson. Dans la plupart des cas, les troubles de la posture ou du mouvement durent toute la vie. De ce fait, la personne qui en souffre a du mal à bouger ou à utiliser correctement ses membres. Pour ses déplacements, la solution la plus pratique reste le fauteuil roulant.

Vivre au mieux malgré une maladie invalidante

Dans la mesure du possible, aidez à la personne malade à faire ce qui lui plait. Soyez à ses côtés pour préparer un voyage si c’est ce qu’elle souhaite faire. Les maladies graves qui touchent le cerveau sont souvent la cause de l’utilisation d’un fauteuil roulant. Il est question des maladies neurodégénératives, celles qui touchent le système nerveux. Il en existe toutes sortes aujourd’hui et elles sont toutes invalidantes. Cela peut être la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Huntington mais il y en a d’autres encore. Parmi les plus graves, il y a le locked in syndrome, de la sclérose en plaques ou de la sclérose latérale amyotrophique. Ce sont des pathologies pour lesquelles on n’a toujours pas trouvé de remède aujourd’hui. Ce sont des maladies chroniques à évolution plus ou moins lente selon l’individu. Tout au long des différentes étapes de la maladie, la personne atteinte doit être bien entourée, soutenue et accompagnée. L’une des meilleures façons de le faire, c’est de lui donner un fauteuil roulant de qualité, adapté à son état. Le fauteuil doit améliorer sa qualité de vie.

Facebook Comments

Vous pouvez également aimer

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Privacy & Cookies Policy