Accueil » Focus sur les 3 étapes du tissage capillaire

Focus sur les 3 étapes du tissage capillaire

par Emma
344 vues
tissage fermé

À l’heure actuelle, on compte plusieurs techniques permettant d’ajouter du volume et de la longueur à ses cheveux. Certaines d’entre elles offrent même la possibilité de changer complètement de coiffure. Il y a, entre autres, le fait de tisser sa chevelure. Cette méthode est en ce moment très appréciée grâce à ses nombreux avantages. Il s’agit d’un excellent moyen de couvrir la calvitie. C’est aussi une bonne alternative au greffe de cheveux. La fameuse technique donne d’ailleurs l’occasion d’obtenir un rendu naturel, et est abordable. Elle se fait généralement en quelques étapes.

Les étapes du tissage fermé

Pour ceux qui l’ignorent encore, un tissage peut être fermé ou ouvert. Les étapes des deux techniques sont à peu près les mêmes. Voici celles pour la première.

Faire des tresses

La première étape pour faire un tissage fermé est de faire des tresses avec l’ensemble de sa chevelure naturelle afin d’avoir des nattes couchées. Pour mieux protéger ses cheveux, on peut aussi se servir de mèches à tresser synthétiques pour les faire. Cela permettra en même temps d’améliorer le maintien. À noter que pour cette technique, les nattes partent au niveau de l’oreille et se terminent au sommet de la tête.

Poser le tissage

Il est maintenant temps de poser le tissage. Pour cela, on doit utiliser un fil dédié à cet effet et une aiguille épaisse. Afin d’avoir un résultat naturel, l’idéal est de réaliser la pose en suivant l’arrondi de la tête. Il est fortement conseillé de bien faire attention durant cette étape, car une fausse manipulation pourrait causer une blessure.

Fermer le tissage

La dernière étape d’un tissage fermé est bien sûr sa fermeture. La réussite de la pose en dépend grandement. On compte deux méthodes pour fermer le point lorsque le tissage est cousu. La première est de coudre la bande. Elle consiste notamment à enrouler cette dernière sur elle-même, puis à en couper quelques centimètres. La deuxième méthode est de consolider le tout en collant la bande à l’aide d’une colle spéciale.

Qu’en est-il des étapes du tissage ouvert ?

Contrairement au tissage fermé, celui ouvert ne présente bien sûr pas de fermeture. C’est la chevelure naturelle qui finalise la coiffure. Un effet très naturel est alors au rendez-vous.

Faire des tresses couchées

La première étape du tissage ouvert est aussi la réalisation de tresses couchées. Cela peut se faire par bandes. Il est alors possible de rajouter du volume ou de la longueur à un endroit en particulier et non sur l’ensemble de sa chevelure.

Poser le tissage

Cette deuxième étape se fait également à l’aide d’une aiguille et d’un fil. Pour bénéficier d’un rendu naturel, il est aussi recommandé de suivre la forme de la tête. Bien évidemment, il est d’ailleurs important de faire attention à ne pas se blesser avec l’aiguille.

Recouvrir le tissage

Il ne reste plus qu’à recouvrir le tissage avec sa chevelure naturelle. Une fois cela fait, on peut adopter le style de coiffure qu’on souhaite. Bien évidemment, toutes les coiffures pour cheveux longs sont permises.

Facebook Comments

Vous pouvez également aimer

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Privacy & Cookies Policy