Accueil » Recycler ses déchets en appartement avec un lombricomposteur

Recycler ses déchets en appartement avec un lombricomposteur

par Prisca
363 vues
lombricomposteur

D’une manière générale, les déchets sont souvent source de pollution tant en ville qu’en campagne. Heureusement, avec une bonne technique, il est possible d’en tirer des bénéfices. C’est notamment le cas de lombricompostage. Il s’agit en effet d’une solution écologique, vous permettant de traiter vos déchets organiques quotidiens et de les transformer en engrais 100 % organiques et très riches. Souhaitez-vous en savoir plus ? À travers cet article, vous allez comprendre plus précisément le fonctionnement d’un lombricomposteur, mais surtout les avantages que vous allez en tirer.

Comprendre le principe du lombricompostage

Le lombricompostage s’agit d’une technique moyen de contribuer à la valorisation des déchets alimentaires et végétaux. Comme le compostage classique, il permet également d’obtenir un fertilisant sous forme de terreau et de liquide très concentré, issus des ordures biodégradables de votre cuisine. En fait, ce procédé est adaptable à tout lieu d’habitation, surtout aux personnes habitant dans des appartements. Il est complètement inodore et ne présente aucun danger pour la santé.

De nos jours, il est possible de faire du compost dans n’importe quel appartement. Ainsi, vous pouvez recycler les déchets avec un lombricomposteur pour nourrir vos plantes d’intérieur ou un potager.     

Un lombricomposteur est en effet un baquet qui permet de composter les déchets verts et les déchets de cuisine comme les épluchures de légumes et de fruits ou encore les coquilles d’œufs pour les transformer en engrais.

Pourquoi faire du lombricompostage ?

Le lombricompostage présente de nombreux avantages. D’ores et déjà, il constitue un moyen 100 % naturel et écologique pour traiter les déchets organiques quotidiens. De plus, la matière obtenue est riche en calcium, en magnésium et en phosphore, ce qui est un excellent amendement pour enrichir le sol des potagers, des plates-bandes, des massifs, et ce, dans le respect de l’environnement. D’ailleurs, ce fertilisant s’avère être utile pour les plantations en bacs ou en pots.

En outre, en comparaison avec le compostage traditionnel, le lombricompostage est plus rapide, notamment 2 à 3 mois contre 6 à mois, et ne demande que très peu de gestion.

Quels types de vers pour le lombricompostage ?

Avant toute chose, il importe de noter que tous les vers ne pourraient pas vous servir à obtenir du lombricompost. Tout simplement parce que chaque espèce occupe des fonctions différentes dans la nature. En fait, les acteurs du lombricompostage sont notamment les vers de surface qui vivent, au maximum, à 10 cm de profondeur. Toutefois, ces vers doivent répondre aux critères suivants :

·   Une reproduction rapide

Un ver qui vit quasiment en surface est asservi à la prédation. Ainsi, un seul ver peut engendrer une progéniture de 500 enfants en un an.

·   La nourriture

Un ver de surface se nourrit de matières décomposées et fraîches jusqu’à une fois leur poids par jour.

En général, le lombricompostage est assuré par deux espèces de vers qui sont associés dans le lombricomposteur, à savoir :

·   L’Eisenia Foetida, appelé également ver du fumier : il s’agit d’un ver rouge tigré de gris ou de jaune. Il mange prioritairement des matières en décomposition.

·   L’Eisenia Andrei ou ver de Californie : c’est un ver rouge qui préfère les matières fraîches.

Facebook Comments

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Privacy & Cookies Policy